CAC40 5 384 0,4%  Dow 23 158 0,7%  EStoxx50 3 620 0,3%  Dollar 1,1794 0,2% 
SBF120 4 169 -0,2%  Nasdaq 6 624 0,0%  FTSE100 7 543 0,4%  Pétrol 58,2 0,1% 
CAC M.60 14 652 0,5%  S&P 500 2 561 0,1%  Nikkei 21 363 0,1%  Or 1 281 -0,1% 

11/08/2017 15:59:44

Wall Street rebondit après avoir souffert des tensions géopolitiques


New York (AFP): Wall Street rebondissait legerement vendredi a la mi-journee apres avoir souffert pendant trois seances d'affilee de l'escalade verbale entre le president americain Donald Trump et...

la Corée du Nord: le Dow Jones prenait 0,18% et le Nasdaq 0,55%.

Vers 16H10 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 40,05 points à 21.884,06 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 34,13 points à 6.251,01 points. L'indice élargi S&P 500 progressait de 6,07 points, soit 0,25%, à 2.444,28 points.

"Cela suggère que le choc des gros titres se rapportant à la confrontation entre les Etats-Unis et la Corée du Nord commence à se dissiper", a avancé Patrick O'Hare de Briefing dans une note.

L'inquiétude internationale ne faiblissait pourtant pas après de nouvelles menaces de Donald Trump de recourir à la force contre la Corée du Nord, alimentant l'escalade verbale entre Washington et Pyongyang en dépit des appels à la retenue de la Chine.

La volatilité sur le marché, qui s'était envolée la veille selon l'indice VIX, surnommé indice de la peur, restait à un niveau élevé.

Principal indicateur de la semaine, les prix à la consommation (CPI) ont très légèrement avancé mais moins qu'attendu au mois de juillet selon des chiffres publiés vendredi par le ministère du Travail.

"L'inflation continue d'être en dessous des attentes, donc ce n'est pas une inquiétude", a commenté Adam Sahran de 50 Park Investment.

Le glissement annuel des prix se situe à 1,7% en juillet, contre 1,6% en juin, selon l'indice CPI, en dessous de la cible de 2% de la la Réserve fédérale (Fed). La banque centrale américaine, dont l'une des mission est de contenir la hausse des prix, n'est donc pas obligée d'accélérer le rythme du lent resserrement monétaire qu'elle a engagé.

Les taux bas ont été ces dernières années un des carburants du marché des actions.

- J.C. Penney chute -

Du côté des entreprises, "la croissance des bénéfices est la plus rapide en treize ans", a commenté Chris Low dans une note.

Parmi les valeurs, Snap, la maison mère de la populaire messagerie mobile Snapchat, chutait de 11,00% à 12,26 dollars au lendemain de l'annonce de résultats qui ont déçu le marché pour le 2e trimestre.

Les investisseurs sont notamment déçus par le nombre d'utilisateurs quotidiens (DAU) qui, à 173 millions, est en-dessous de la moyenne de leurs attentes même s'il a progressé de 21% sur un an.

Dans la distribution, J.C. Penney plongeait de 19,11% à 3,81 dollars après avoir fait état de 62 millions de dollars de pertes au deuxième trimestre.

Dans le même secteur, Nordstrom, qui a fait état d'un chiffre d'affaires en progression et d'un bénéfice par action très proches des attentes des analystes, cédait 0,94% à 44,45 dollars.

Nvidia, spécialiste des semi-conducteurs, reculait de 5,97% à 154,91 dollars malgré un chiffre d'affaires et un bénéfice trimestriel meilleurs que prévu. L'action a pris plus de 45% depuis le début de l'année.

Le marché obligataire était sans direction: le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans, qui évolue à l'inverse du prix des obligations, s'affichait à 2,189% contre 2,198% mercredi soir et celui des bons à 30 ans à 2,787%, contre 2,773%.

Ajouter une émission

Infos

  • Actualités des Actions
  • Tous les articles
pagehit