CAC40 5 282 1,1%  Dow 25 219 0,1%  EStoxx50 3 427 1,1%  Dollar 1,2415 0,1% 
SBF120 4 169 -0,2%  Nasdaq 7 239 -0,2%  FTSE100 7 295 0,8%  Pétrol 65,0 0,7% 
CAC M.60 14 584 1,4%  S&P 500 2 732 0,0%  Nikkei 21 720 1,2%  Or 1 349 0,2% 

12/02/2018 16:15:56

Wall Street monte mais reste sur ses gardes


New York (AFP): Wall Street poursuivait lundi a la mi-seance un mouvement de reprise amorce vendredi soir, apres avoir vecu sa pire semaine depuis deux ans: le Dow Jones prenait 1,42% et le Nasdaq...

1,43%.

Vers 17H00 GMT, l'indice Dow Jones Industrial Average montait de 344,05 points, à 24.535,95 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 98,05 points, à 6.972,55 points.

L'indice élargi S&P 500 gagnait 31,48 points, à 2.651,03 points.

Le violent retour de la volatilité sur les marchés avait agité les investisseurs sur l'ensemble de la semaine dernière, faisant vivre à l'indice Dow Jones sa plus forte chute depuis début 2016 avec -5,2%.

Des mouvements brutaux d'ajustements de portefeuilles liés aux pics de volatilité avaient accéléré la chute des indices boursiers, d'après de nombreux observateurs des marchés, des mouvements dont la persistance n'est pas exclue cette semaine.

"Il faudrait une boule de cristal pour deviner de la suite. Mais une chose semble établie, c'est que nous avons vécu une correction (une baisse de plus de 10% de l'indice, NDLR) et que nous n'entrons pas dans un marché durablement baissier", a réagi William Lynch, de Hinsdale Associates.

"Les marchés semblent toujours incertains", ont observé quant à eux les analystes de Schwab en mettant en avant le nouveau réveil des taux d'intérêt américains.

Malgré une accalmie à la mi-séance à 2,857%, le taux de rendement sur la dette américaine à 10 ans est monté dans la nuit à 2,893%, contre 2,851% vendredi soir, au plus haut depuis quatre ans.

Celui à 30 ans baissait à 3,137%, contre 3,160% vendredi.

"Cette évolution (des taux d'intérêt) est-elle liée au rebond attendu sur les actions ou est-ce lié aux craintes d'un creusement du déficit américain ? La réponse est importante car elle déterminera la hausse ou la baisse future de la Bourse", a commenté Patrick O'Hare, de Briefing.

- Inflation surveillée -

Deux indicateurs liés à l'inflation seront par ailleurs surveillés cette semaine, ceux sur les prix à la production et à la consommation pour janvier.

Ce sont justement les inquiétudes liées à une hausse de l'inflation qui ont été à l'origine de la correction boursière observée ces derniers jours, "bien que nous estimions que (ces craintes) ont servi de prétexte pour engager un mouvement de vente sur un marché trop haut", a noté M. Lynch.

Lundi, les courtiers suivaient les annonces de l'administration Trump concernant les grandes lignes de son plan d'investissement de 1.500 milliards de dollars sur dix ans en faveur des infrastructures.

Sur le front des valeurs, le câblo-opérateur américain ComCast (-0,18% à 38,50 dollars), qui avait jeté l'éponge en décembre dans la course au rachat d'une partie du groupe 21st Century Fox (+2,85% à 36,75 dollars), envisagerait de relancer son projet d'acquisition bien que Disney (+0,39% à 103,49 dollars) soit déjà sur les rangs, selon la presse américaine.

Le groupe de défense General Dynamics était stable après un fort recul dans la matinée (+0,02% à 212,15 dollars) suite au rachat du spécialiste des services informatiques CSRA qui, lui, bondissait de 31,28% à 40,46 dollars. Le montant de la transaction est de 9,6 milliards de dollars.

Ford progressait (+0,95% à 10,63 dollars) après avoir annoncé qu'il allait augmenter ses objectifs de production de deux véhicules de type SUV d'environ 25%.

Ajouter une émission

Infos

  • Actualités des Actions
  • Tous les articles
pagehit