CAC40 5 541 0,3%  Dow 26 072 0,2%  EStoxx50 3 662 0,4%  Dollar 1,2252 0,2% 
SBF120 4 169 -0,2%  Nasdaq 7 336 0,6%  FTSE100 7 737 0,1%  Pétrol 68,6 -0,1% 
CAC M.60 15 155 0,2%  S&P 500 2 810 0,4%  Nikkei 23 816 0,0%  Or 1 334 0,0% 

12/01/2018 16:45:39

Wall Street, en début de saison des résultats, poursuit sa course aux records


New York (AFP): Wall Street, toujours portee par son optimisme sur l'economie, poursuivait sa course aux records vendredi a la mi-seance en depit de resultats de banques contrastes et d'indicateurs...

en demi-teinte: le Dow Jones montait de 0,80% et le Nasdaq de 0,54%.

Vers 17H15 GMT, le Dow Jones Industrial Average, l'indice vedette de Wall Street, avançait de 203,72 points, à 25.778,45 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'octroyait 39,16 points, à 7.250,93 points.

L'indice élargi S&P 500 montait de 0,55%, ou 15,10 points, à 2.782,66 points.

"Cela ne sert à rien de crier au loup" face à l'envolée implacable des indices qui enfilent les records depuis le début de l'année, "quand on a une économie qui accélère, des entreprises dont la rentalibité s'améliore, c'est normal", a commenté Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.

L'entrée dans le coeur de la saison des résultats a été marquée par les résultats de grands établissements financiers.

JPMorgan Chase, la première banque américaine en termes d'actifs, a ainsi annoncé un léger repli de son bénéfice net annuel, à 24,44 milliards de dollars, en raison notamment d'une charge de 2,4 milliards de dollars liée à la réforme fiscale, mais a aussi assuré que cette loi allait lui permettre d'accroître ses investissements. Son titre montait de 0,96% à 111,90 dollars.

La réforme fiscale s'est déjà montrée favorable à Wells Fargo (+0,05% à 63,04 dollars), en lui permettant d'inscrire un gain exceptionnel de 3,35 milliards de dollars sur le 4e trimestre.

Dans le même secteur, Blackrock grimpait de 2,90% à 553,54 dollars et PNC Financial cédait 0,13% à 151,29 dollars après la diffusion de leurs propres chiffres.

- Facebook secoué -

Du côté des indicateurs, la hausse des prix aux Etats-Unis a été moindre que prévu en décembre (+0,1%) sous l'effet d'un repli des prix dans le secteur de l'énergie. Mais hors énergie et alimentation, l'indice des prix à la consommation CPI a avancé de 0,3% en décembre, soit la hausse la plus importante depuis janvier 2017.

Les ventes au détail ont progressé de 0,4%, soit un peu moins qu'anticipé.

Le marché obligataire a réagi nettement à ces chiffres.

Le rendement sur les bons du Trésor à 2 ans est notamment repassé au-dessus des 2% pour la première fois depuis 2008, tandis que celui sur les bons à 10 ans a bondi à 2,59% avant de se détendre et d'évoluer à 2,558% contre 2,537% jeudi soir. Celui des bons à 30 ans s'affichait à 2,867%, comme la veille à la clôture.

"Ce qu'il faut retenir du rapport (sur l'inflation), c'est qu'il ne devrait pas modifier l'idée que, pour la Fed (la banque centrale américaine), trois hausses de taux cette année sont toujours sur la table", a avancé Patrick O'Hare de Briefing.

Parmi les autres valeurs du jour, Facebook était secoué (-4,00% à 180,27 dollars) par l'annonce d'une importante refonte des contenus du réseau, où la prioriré sera donnée aux publications partagées.

Advanced Micro Devices baissait de 1,77% à 11,93 dollars après avoir indiqué que son exposition à la faille de sécurité Spectre, qui touche l'industrie des micro-processeurs, était plus importante qu'initialement prévu. Son concurrent Intel baissait de 0,48% à 43,20 dollars.

Le constructeur automobile General Motors, qui a annoncé avoir déposé officiellement une demande d'autorisation pour une voiture sans volant ni pédale, baissait de 0,42% à 44,01 dollars.

Ajouter une émission

Infos

  • Actualités des Actions
  • Tous les articles
pagehit