CAC40 4 359 -1,9%  Dow 17 173 -0,6%  EStoxx50 3 207 -1,5%  Dollar 1,2891 0,3% 
SBF120 3 394 -1,8%  Nasdaq 4 528 -1,1%  FTSE100 6 674 -1,5%  Pétrol 97,4 0,5% 
CAC M.60 9 201 -1,3%  S&P 500 1 994 -0,8%  Nikkei 16 206 -0,7%  Or 1 231 1,4% 

18/01/2013 14:57:07

Le Portugal proche de son autonomie financière, assure le Premier-ministre


LISBONNE (AFP):

Le Premier ministre portugais, Pedro Passos Coelho, a affirmé vendredi que le Portugal était sur le point de remédier à la dépendance financière dans laquelle se trouve le pays depuis la demande d'aide internationale en mai 2011.

"Nous approchons de notre autonomie financière, aussi bien en matière de comptes publics que sur le plan économique", s'est félicité une nouvelle fois M. Passos Coelho vendredi matin lors d'un débat au parlement.

La confiance exprimée par le Premier ministre s'explique notamment par le succès mercredi d'une émission de dette à court terme et l'affirmation de l'agence portugaise de la dette selon laquelle, si les conditions du marché le permettent, elle fera dès cette année son premier emprunt à moyen ou long terme depuis le sauvetage du pays.

"Ces résultats montrent que nous sommes sur la bonne voie", a déclaré M. Passos Coelho, qui avait déjà affiché sa confiance la veille lors d'une visite officielle en France.

"Pour revenir sur les marchés avec succès, il faut inspirer confiance aux investisseurs quant à notre détermination à corriger les déséquilibres du passé", a-t-il ajouté.

"Les marchés ont compris qu'indépendamment du contexte européen, le Portugal était déterminé, non pas à renégocier sa dette ou à ne pas payer les taux d'intérêt, mais plutôt à respecter ses engagements", a-t-il souligné.

Pour assainir ses finances publiques et respecter ses engagements internationaux, le Portugal a adopté pour cette année un budget d'une rigueur draconienne qui repose sur une hausse généralisée des impôts qui doit permettre des économies de 5,3 milliards d'euros. Cette cure de rigueur a plongé le pays dans la récession et entraîné une forte hausse du chômage.

"Nous ne pourrons alléger la charge fiscale (...) qu'une fois que nous serons parvenus à surmonter la situation d'urgence dans laquelle le pays" s'est retrouvé depuis qu'il a obtenu un prêt de 78 milliards de la troïka l'UE et du FMI en 2011, a prévenu M. Passos Coelho.

Veuillez vous connecter

Nom d'utilisateur (Courriel):
Mot de passe:
 
Anmelden
 

Afin d'utiliser cette fonctionnalité, vous devez vous enregistrer.
Au cas où vous n'auriez pas encore un compte sur finances.net, vous pouvez vous en créer un en suivant le lienenregistrez-vous gratuitement.

Ajouter une émission

Infos

  • Actualités des Actions
  • Tous les articles
pagehit