CAC40 5 543 -0,1%  Dow 24 753 -0,2%  EStoxx50 3 515 -0,2%  Dollar 1,1657 -0,6% 
SBF120 4 169 -0,2%  Nasdaq 7 434 0,1%  FTSE100 7 730 0,2%  Pétrol 76,3 -3,2% 
CAC M.60 14 662 0,4%  S&P 500 2 721 -0,2%  Nikkei 22 451 0,1%  Or 1 302 -0,3% 

10/10/2006 14:27:00

CACI International to Release First Quarter FY07 Earnings After the Market on November 1, 2006


Bordelais s'annoncent à 20% d'un total moyen et sont dues essentiellement aux conditions climatiques du printemps et aux orages d'été.

La récolte 2012 avait été qualifiée d'extrêmement basse, avec 5,25 millions d'hectolitres récoltés sur les 112.600 hectares des 60 appellations du Bordelais. Pour 2013, les prévisions s'établissent à un manque de récolte d'un million d'hectolitres, soit environ 20% de moins.

"En termes de volume la récolte 2013 va être la pire depuis 1991", a déploré auprès de l'AFP Bernard Farges, président du CIVB.

"Il y a un gros impact dû à la coulure", une mauvaise floraison au printemps ayant entraîné une chute des fleurs ou des jeunes baies de raisin. Cet impact est estimé à 800.000 hectolitres auxquels il faut ajouter "de 2 à 300.000 hectolitres en plus par la grêle", a indiqué M. Farges.

"Ce sont deux problèmes différents, l'impact de la coulure est sur tout le vignoble. La grêle c'est sur une zone plus resserrée et malgré tout sur cette zone-là il y a des propriétés impactées à 100% qui ne vont pas récolter du tout", a-t-il relevé.

A titre de comparaison, en 2011 5,46 millions d'hectolitres avaient été récoltés, 5,71 Mhl en 2010 et 5,74 Mhl en 2009.

lab/od/ei/az

Ajouter une émission

Infos

  • Actualités des Actions
  • Tous les articles
pagehit